grève des soins

Après avoir écouté Bruno-Pascal Chevalier, sur France 2, je suis allée visiter son site, j’ai signé la pétition en ligne contre les « franchises médicales ».

Je lui ai également envoyé le message ci-dessous :

Texte envoyé à Bruno-Pascal Chevalier et publié sur son blog .  (Je ne sais pas faire apparaître son « blog », prêt à cliquer, mais, si voous tapez son nom dans la recherche Web, vous le trouverez.) 

Bonjour, nous ne nous connaissons pas. Je viens de t’entendre aux infos de
France2.
Je comprends bien ce que tu dis quand tu expliques Ton pourquoi la grève des
soins.
Atteinte d’un hémangioblastome dans la moelle, découvert depuis 7 ans après 2
ans de soins inefficaces pour de l’arthrose supposée, j’ai entamé ma troisième
année de congé longue maladie en Août.
L’évolution de ma maladie, dépend de la possiblité d’intervention, suffisamment
risquée, pour que le neuro-chirurgien qui me suit décide de ne la tenter que
lorsque je perdrai la marche.
pour l’instant, grâce à la morphine, les neuro-myiolastan et la myothérapie que
pratique mon Kiné (1séance semaine), je suis toujours debout.
Actuellement, je bénéficie de l’ALD, mais comme tous les malades en ALD, je suis
moi-aussi doublement punie d’être malade : les franchises !, sans compter la
baisse de revenus et le perte d’avancement dans ma carrière.
Enseignante, je reste encore en mesure de poursuivre mes soins, malgré les
franchises, mais je trouve cette loi inique, injuste et immorale.
Je sais que dans la lutte que tu as entreprise, c’est ta vie que tu mets en
balance. Moi, c’est seulement le fauteuil et je ne suis pas sûre d’avoir le
courage de te rejoindre. J’ai peur de la douleur, j’ai peur du fauteuil.
MAIS, je me sens mal de ne rien faire.
Je ne sais pas si tu peux accepter le soutien de quelqu’un qui se sens lâche,
mais, je crois que je pourrais franchir le pas si nous étions capables
d’afficher la liste de ceux qui sont prêts à suivre la grève des soins, en
assurer une communication journalière etc … de façon à :

1) ne plus culpabiliser parce qu’on est malade et en ALD
2) que l’ensemble des citoyens puisse avoir accès à la comptabilité des ALD et
de la proportion qui se met en grève.
3)peser un peu sur les politiques.

Je refuse qu’en France, 4ème puissance mondiale, des malades puissent mourir
faute de pouvoir accéder aux soins.
Je refuse qu’en France, 4ème puissance mondiale, des malades puissent mourir
parce qu’il leur faut choisir entre leurs soins et leur minimum vital (loyer,
nourriture, chauffage …)
Je refuse qu’en France, 4ème puissance mondiale, des malades puissent mourir
parce qu’il leur faut choisir entre leurs soins et le minimum vital de leur
famille : éducation et santé des enfants, nourriture, logement, chauffage.
Fais attention à toi.
A te rejoindre
Amicalement,
Josette

Vous l’avez compris, cette loi étant votée, je me demande comment agir pour la faire supprimer. Je suis attérée par le fait que des personnes se mettent en « grève des soins » en mettant leur vie en danger pour nous aider à prendre conscience, nous aider à retrouver un droit intégral aux soins.

Pour ma part, comme je le dis à cet homme, j’ai peur, je manque de courage, donc, je n’ai pas encore décidé de me mettre en grève des soins.

J’ai peur d’avoir trop mal si j’arrête la morphine, j’ai peur de perdre ma motricité si j’arrête les neuro-myolastans et les seéances de Kiné.

J’ai peur que dans cette France que je ne connais plus, sa grève des soins, la mienne, et celle de quelques autres ne pèsent pas lourd dans les enjeux que constituent la démolition de notre système de couverture sociale.

Je crois avoir lu quelque part que nous serions 7millions de malade à bénéficier de l’Affection Longue Durée (ALD) qui reconnaît à certaines pathologies, (cancers, sidas, maladies neurologiques, certaines maladies génétiques …) exigeant des soins spécfiques, et des traitements plus ou moins « lourds », la prise en charge à 100% du traitement concernant la pathologie concernée.

Déjà, nous avons perdu le 1euro et bientôt le 2 euros qui reste à la charge de tout patient, après avoir payé sa consultation chez le généraliste qui gère l’ALD, c’est à dire qui renouvelle le traitement et qui vérifie l’évolution de la maladie avant que nous revenions vers nos spécialistes. Pour ce qui me concerne, parce que certains médicaments sont sur prescription sécurisée, je suis OBLIGEE de voir mon généraliste tous les mois.

 Les médecins spécialistes qui nous suivent sont souvent tellement pointus qu’ils sont en dépassement d’honoraire. Ce dépassement est tout ou partie pris en charge par la mutuelle : à condition qu’on ait les moyens d’en avoir une, donc de cotiser ! Sinon ? je ne sais pas : moi, j’ai encore ces moyens là.

Maintenant, avec la nouvelle loi sur les franchises, C’est au moins 100euros qu’on perd en plus par an. J’ai fait un rapide calcul pour ce qui me concerne, les différentes mesures prises ces 3 dernières années vont me coûter un non remboursement minimum de 148 euros par an soit : 12,34 euros par mois de frais fixes de santé. est-ce bien normal, alors que ça fait déjà 37 ans que je cotise à la sécu et à ma mutuelle ? ( je continue à cotiser).

Bien sûr, pour ceux qui peuvent, ça à l’air ridicule, mais ceux qui sont au SMIG, ou au RMI, ou à rien, ou qui touchent une retraite de misère (j’ai des amis qui ont travaillé depuis l’âge de 14 ans qui viennent de prendre leur retraite (manutentionnaire) et qui perçoivent 860 euros net ! Pour eux, 12,34 euros par mois, ce n’est pas rien !!!

Que faut-il faire ? attendre les prochaines présidentielles ? Ils, nous seront peut-être déjà morts et la loi étant entrée dans les moeurs, les politiques ne changeront rien.

Signer massivement la pétition. OUI, mais cela risque de pas suffire.

Faire la grève des soins : voilà une idée qu’elle est bonne, à condition que nous soyons tous les jours plus nombreux, que cela soit largement diffusé, et que les grévistes soient massivement soutenus par une population indignée.

Si ces conditions peuvent être réunies, alors je crois que je n’aurais plus peur et que je pourrais rejoindre cet homme Bruno-Pascal Chevalier et peut-être d’autres personnes qui ont elles aussi commencé une grève des soins sans que nous le sachions.

Je suis prête à y participer, si nous sommes capables de l’organiser, de la promouvoir, avec le soutien de tous ceux qui comprennent qu’on ne peut plus tolérer une telle entrave aux soins et une telle culpabilisation des malades.

Donnez-moi votre avis : j’en ai besoin

Je viens d’essayer d’inclure un sondage simple et simpliste sur le blog : j’espère que ça va marcher.

N’oubliez pas le site de Bruno- Pascal et celui de la pétion contre les franchises médicales. 



chapelleachard2014 |
Liste d’union et d’action p... |
OPTICAL CONSULTING |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mieux Vivre @ Mimizan
| NOUVELLES d'hier, d'aujourd...
| Au fil des saisons